La confidentialité n’est jamais aussi importante que lorsqu’il est question de renseignements personnels sur la santé; aussi ces derniers devraient-ils toujours être bien protégés. Dans un monde de plus en plus numérique et connecté, la structure traditionnelle et les méthodes de stockage des données du secteur de la santé sont archaïques. Si les institutions financières, parmi d’autres organisations, permettent désormais à chacun d’accéder à ses renseignements en ligne, la plupart des patients doivent encore se déplacer pour parler à un médecin ou consulter leur dossier.

Encore pire : les clients doivent patienter longtemps, présenter de multiples pièces d’identité et répondre à des questions de sécurité qui les obligent souvent à révéler des renseignements personnels, juste pour accéder aux services et aux produits dont ils ont besoin. Il est temps d’adopter de nouvelles technologies.

Le secteur de la santé n’évolue pas assez rapidement pour satisfaire les attentes des patients. En 2019, un rapport de l’Association médicale canadienne indiquait que 77 % des Canadiens estiment que, d’ici 10 ans, ils pourront avoir accès à leurs antécédents médicaux complets et y contribuer, et ils pourront partager ces renseignements avec leur médecin. En outre, 83 % croient que leur vie en sera meilleure[1].

Ainsi, pour améliorer la vie des patients, il est impératif de cultiver un sentiment de confiance à l’égard des services en ligne. En effet, tant le médecin que le patient doivent être assurés que les identités ont été vérifiées et qu’ils parlent à la bonne personne. Ils veulent savoir à qui ils s’adressent sans devoir s’improviser experts en sécurité ou demeurer constamment sur leurs gardes, à s’inquiéter de la sécurité de leurs renseignements.

Cette amélioration de l’accès aux soins de santé aurait aussi des avantages financiers. Selon une étude publiée en 2019 dans le Journal of Medical Internet Research, si les dossiers de santé étaient numérisés et les soins en ligne multipliés, les groupes souffrant de maladies chroniques (ex. : diabète ou troubles mentaux sérieux et récurrents) pourraient générer une valeur de 800 millions à un milliard de dollars par année pour les services de santé canadiens[2].

La pandémie de COVID‑19 expose les failles du système de santé et souligne plus que jamais le besoin d’accès numérique aux dossiers de santé. En Ontario, notamment, le gouvernement provincial est conscient qu’il faudra faire changer les choses et réunir les données fragmentées du secteur, comme le montre la nomination de l’ancienne députée libérale Jane Philpott à la tête de l’équipe de récolte des données sur la pandémie. Qui plus est, la manipulation de documents par plusieurs personnes étant désormais source d’inquiétude, la vérification sans contact de l’identité gagnera en importance dans le domaine de la santé et partout ailleurs.

Diverses organisations publiques et privées travaillent actuellement à améliorer l’accès aux soins de santé, mais les patients ont aussi un rôle à jouer dans la concrétisation de leurs attentes.

C’est là que Vérifiez.Moi entre en jeu.

Le service Vérifiez.Moi a été créé en collaboration avec sept grandes institutions financières du Canada : BMO, CIBC, Desjardins, Banque Nationale du Canada, RBC, Banque Scotia et Banque TD. Il aide les consommateurs à vérifier leur identité afin de pouvoir accomplir rapidement des tâches en ligne, en personne ou au téléphone. Vérifiez.Moi est un service hautement confidentiel axé sur le consentement : il appartient en tout temps au consommateur de décider à qui et à quel moment il transmet ses renseignements. Ainsi, la communication inutile d’information personnelle est évitée lors de l’accès à divers services.

Vérifiez.Moi connecte une source de confiance que le consommateur utilise déjà pour vérifier son identité, comme son institution financière, à une organisation qui exige une vérification minutieuse pour autoriser l’accès à des renseignements personnels, comme un fournisseur de soins de santé. L’organisation ne reçoit aucune information sur l’emplacement du consommateur, son motif de consultation des renseignements, ni les personnes avec qui il les partage.

Moyen simple de vérifier l’identité, Vérifiez.Moi permet aux patients d’obtenir facilement un accès sécurisé et pratique à leur dossier de santé : plus besoin de visiter la clinique ni d’attendre à côté du téléphone pour connaître ses résultats. Les patients peuvent avoir l’esprit tranquille, sachant qu’ils utilisent un service d’authentification de calibre bancaire qui ne les piste pas et leur demande leur consentement explicite à chaque étape du partage de renseignements. En se joignant au réseau Vérifiez.Moi, la Sun Life, North Shore et Dynacare ont contribué à faciliter la vérification sécuritaire de l’identité des patients qui souhaitent accéder à des renseignements personnels sur leur santé.

Ce genre d’outils est particulièrement utile dans le contexte de pandémie actuelle : un service en ligne sécurisé comme Vérifiez.Moi permet aux patients ayant un problème de santé préexistant qui nécessite un suivi avec un professionnel de la santé de continuer à être traités de manière sécuritaire. À un moment où seuls les services essentiels sont offerts, aucun client ne devrait avoir à patienter de longues minutes en file, s’exposant peut-être au virus, alors qu’il existe des solutions pour accéder aux renseignements convoités en ligne. Après tout, un patient ne devrait-il pas être maître de son propre dossier médical?

Pour en savoir plus sur le chevauchement de la santé et de l’identité numériques et ne rien manquer des dernières tendances dans le domaine, joignez-vous à notre panel d’IdentityNORTH sur la transformation numérique des soins de santé le jeudi 18 juin en après-midi.

https://www.identitynorth.ca/events/identitynorth2020/

[1] https://www.cma.ca/sites/default/files/pdf/Media-Releases/Lavenir-de-la-connectivite-dans-les-soins-de-sante-f.pdf

[2] https://www.jmir.org/2019/6/e12277/