Sarah Douglas, vice-présidente, Communications et marketing mondial, SecureKey

Chaque année, en octobre, on rappelle l’importance de la cybersécurité partout dans le monde. Maintenant que le piratage, le vol de données et la fraude font partie de notre vocabulaire quotidien lorsqu’on parle d’identité numérique, le Mois de la sensibilisation à la cybersécurité est l’occasion de prendre du recul et d’évaluer les répercussions d’une identité numérique vulnérable sur les individus et sur l’économie.

L’an dernier, le concept de « mégapiratage » a fait son apparition – soit le vol de données impliquant plus d’un million de dossiers –, traduisant une menace grandissante et nouvelle tendance inquiétante à laquelle la population canadienne devait s’attaquer. Néanmoins, un an plus tard, le mégapiratage fait désormais partie des meubles : en 2018 seulement, 5 milliards de dossiers ont été touchés dans les 6 515 vols de données publiquement rapportés[1]. Mondialement, ces vols représentent au-delà de 16 milliards $ US en pertes pour les clients chaque année[2].

Malheureusement, ceci n’a rien de surprenant. Nous vivons à l’ère du numérique, où les communications et les opérations en ligne sont devenues la norme. Selon la Stratégie nationale de cybersécurité[3] de Sécurité publique Canada, au prorata de la population, les Canadiens sont ceux qui passent le plus de temps sur Internet (43,5 heures chacun par mois) parmi tous les pays de la planète. Passez-vous 43,5 heures en plein air chaque mois? En compagnie de vos proches? Ou à lire? En rapport au temps consacré aux autres loisirs, un tel chiffre est alarmant.

Qui est responsable de protéger les données?

Si le nombre d’utilisateurs est en croissance, les mesures de protection des renseignements personnels, elles, sont en chute libre. En 2018, seuls six Canadiens sur dix (59 %) contre-vérifiaient leurs relevés de carte de crédit, comparativement à 65 % il y a deux ans[4]. Mais les Canadiens sont toujours aussi inquiets : selon Comptables professionnels agréés du Canada (CPA), 70 % d’entre eux appréhendent davantage la fraude aujourd’hui qu’il y a cinq ans[5].

Vu la montagne de données accessibles en ligne – et les efforts fragmentaires des Canadiens à les protéger –, il revient de plus en plus aux organisations de protéger les renseignements de leurs clients, et les consommateurs ont exprimé un doute quant à leur capacité de le faire jusqu’ici. En effet, selon CPA, à peine plus d’un tiers des Canadiens (39 %) considèrent que les entreprises avec lesquelles ils font affaire gèrent adéquatement la sécurité de leurs données personnelles, alors que six Canadiens sur dix (60 %) craignent que ces mêmes entreprises soient vulnérables aux cyberattaques.

Chez SecureKey, nous savons que la protection des données en ligne n’est pas chose simple et que l’identité numérique n’est pas un concept qui peut être géré par les organisations à elles seules. C’est pourquoi SecureKey Technologies inc. a lancé Vérifiez.Moi, un service développé en collaboration avec sept grandes institutions financières canadiennes afin d’offrir aux Canadiens une solution pratique et sécuritaire pour vérifier leur identité avec l’aide de fournisseurs fiables. Nous sommes persuadés que notre service est le premier pas dans la quête d’une identité numérique sécuritaire et dans celle d’un monde où le mégapiratage est de nouveau inexistant.

Pour en savoir plus sur les comportements sécuritaires en ligne, consultez le site du gouvernement fédéral Pensez cybersécurité, où vous trouverez des ressources, des conseils et des outils pour protéger votre identité et votre entreprise. Vous y trouverez également plus d’information sur la cybersécurité, sur le fonctionnement des cyberattaques et leurs répercussions, et sur les moyens de résoudre ce problème tous ensemble. Commencez vos démarches pour prendre le contrôle de votre identité au www.vérifiez.moi.

 

[1] VulnDB – Risk Based Security; survol des vols de données en 2018.

[2] https://www.researchandmarkets.com/research/sx3dvl/global_identity?w=5

[3] https://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/ntnl-cbr-scrt-strtg/index-fr.aspx

[4] https://investor.equifax.com/news-and-events/news/2019/03-12-2019

[5] https://www.cpacanada.ca/fr/la-profession-de-cpa/a-propos-de-cpa-canada/mediatheque/2019/fevrier/enquete-de-cpa-canada-les-canadiens-tres-preoccupes-par-la-fraude